accueil book accueil book portefolio actualités book

Geoffroy Bogaert a étudié les Beaux-arts à Valenciennes, les Arts plastiques à Tourcoing, et participe depuis 2005 à de nombreuses expositions.

Il travaille le plus souvent au marqueur, au feutre et au crayon, mais pratique aussi la sérigraphie et la gravure, ses dessins prolifèrent sur les murs, le sol, sur tous les supports possibles.

« Geoffroy aime les terrains vagues, les faubourgs, les no man’s land, il s’attache à tout ce que les « hommes actifs », et leur activité, ont déserté. Son travail s’axe sur le témoignage et la représentation : l’être dans la sauvagerie du corps et du portrait, la nature dans son incongruité. Aussi il aime les parias, les dénigrés, les exclus, et chaque fois il aborde le sujet irrecevable dans le but de le réhabiliter : il en va ainsi des visages et des corps surpris dans des postures et des sentiments considérés comme inadmissibles dans une société policée, il en va ainsi des mauvaises herbes systématiquement évacués des horizons humanisés. Tout chez lui se précipite vers le moment de fêlure, vers le glissement, la béance et l’interstice, là où tout reprend droit à la révolte, à l’incertitude, à l’apparition, à l’apparence, où tout enfin de l’impossible devient possible. Dans ce droit, à cet endroit, s’érige une promesse de devenir, un motif de vie pour tout et pour tous. »
                                                                                      
« Geoffroy parle de toute vie capable d’ébranler le monde, de le faire basculer.  Depuis l’idée de l’ordre jusqu’à celle du désordre, quelque chose se voudrait comme pulsion de vie, mais qui n’est que volonté entre ce qui est et ce qui veut exister.
Dans le carnavalesque de ce qui pourrait pousser d’incongru, d’inconcevable, mais qui se fait inconsciemment,  des organismes, des êtres s’engagent dans les fêlures, poussent leur individualité réelle hors des mises en contrainte.»

Laurent Bouckenooghe
 

Ultra-book